De l’eau, de l’eau rien que de l’eau, de l’eau de là-haut

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

L’eau, quelques lieux, quelques légendes 
La fontaine, le puits, la source, le lac, l’étang, le fleuve, la mare, la mer…ne sont pas simples lieux. Ils possèdent une valeur pratique et matérielle mais aussi une haute spiritualité. A ces lieux, on associe différents êtres et multiples légendes :

- Alphée tombe amoureux d’une nymphe d’Artémis, Arétuse. La déesse change la nymphe en fontaine et Alphée se transforme en fleuve pour rejoindre sa bien–aimée.

- En Nouvelle Guinée, les femmes chamanes se métamorphosent la nuit en grenouilles pour garder le fleuve et ainsi empêcher les esprits endormis des femmes, des enfants, des vieillards de pénétrer dans l’eau et de s’y perdre.

- En Australie une grenouille géante absorbe toutes les eaux. Souffrant de la soif, les animaux décident de faire rire la grenouille qui libère les eaux emprisonnées.


Si la grenouille est bénéfique, il n’en est pas toujours de même des figures féminines qui hantent les lavoirs (les lavandières de la nuit), les étangs (l’ondine de l’étang, un conte des frères Grimm), la rivière (La Vouivre), la mer (les sirènes)…
Le puits n’échappe pas à l’enchantement et révèle les secrets de l’âme du héros. De l’épreuve il sortira grandi ou mort.

Ne jamais dire "Fontaine, je ne boirai pas de ton eau" 
Le rôle des fontaines dans les légendes est considérable. La fontaine inspire respect ou crainte. Elle peut-être curative ou oraculaire.
Pour guérir, il est nécessaire  d’être en contact direct avec l’eau, soit par absorption, soit par lavage, ou encore par trempage du linge du malade. Il n’est donc pas rare de voir de nombreuses offrandes posées à proximité de la fontaine : bonnet d’enfant, pièces de monnaie, cierges…
Si les fontaines guérissent toutes les maladies, elles sont surtout favorables à l’enfant donc liées à la fécondité.
D’autres fontaines permettent de savoir si l’on se mariera dans l’année ou bien elles donnent des nouvelles des marins partis en mer.
Si les fontaines aident les hommes à mieux vivre, elles protègent aussi les troupeaux, unique richesse de l’époque, en les protégeant des maladies.
Selon la légende de Carnac, Cornély, pape à Rome, était poursuivi par des soldats païens. Deux bœufs  l'accompagnaient qui portaient ses bagages. Un soir, il arriva devant la mer. Les soldats le serraient de près, rangés en bataille. Il se cacha dans l'oreille d'un bœuf et transforma ses ennemis en pierre. En remerciement, Cornély protège le bétail et de nombreuses fontaines lui sont dédiées.

 


L’eau est partout et elle est tout; elle représente l’infinité des possibles, contient toutes les promesses de développement mais aussi toutes les menaces.


Claire