Récits barares de Patrick Ewen au Festival de Baden juillet 2011

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer


Il faut être un grand conteur pour passer naturellement de tranches de vie cocasses (la première fois qu'il a tué un canard...) aux passages épiques et tragiques de notre Histoire avec un grand H (Boudica...).
Tour à tour nous rions de ce rat qui dévore les provisions de pain et terrorise les habitants de la maison,
et nous tremblons pour ce légionnaire romain blessé poursuivi par des chiens de combat.

Après les moments les plus forts, le public s'est retenu d'applaudir pour rester dans l'instant.
A réserver aux grandes oreilles, on n'en sort pas indemne, mais quel spectacle !!!