Intense...

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Stage avec Achille Grimaud - 21 et 22 janvier 2012

 

La première fois, c’est son nom qui m’a accrochée : Achille Grimaud

Achille, héros mythologique, prince des clowns ; Grimaud, complice de Prévert dans le très beau dessin animé, le roi et l’oiseau.

La deuxième fois, c’est sa photo : allure juvénile, sourire franc, deux yeux très noirs et son spectacle, Bloc 42 ; humour grinçant et joie de vivre.

La troisième fois, jackpot ! Il est là en chair et en os, pour le stage de formation des conteurs d’Il était une fois, qui a eu lieu les 21 et 22 janvier 2012.

 Nous nous retrouvons au Strapontin à Pont Scorff. Nous faisons connaissance autour d’un café, ambiance chaleureuse, le ton des 2 jours est donné.

Nous travaillons sur la routine… routine des mots, du ton, des expressions. Comment se dégager de ce carcan qui enlève au conte, spontanéité, émotion.

Chacun est venu avec dans sa musette un conte qu’il possède bien. Achille avance par petites touches ; il observe, écoute et puis demande…

"Raconte de dos ; raconte allongé par terre ; raconte en musique, raconte les yeux bandés, un crayon dans la bouche…"

Le conteur reprend avec cette contrainte supplémentaire, taillée sur mesure pour lui, et l’histoire est autre, le souffle serein, le rythme irrégulier, c’est comme si on entendait l’histoire pour la première fois.

Chacun a ses tics, ses tocs, Achille met le doigt dessus. Il n’est pas question d’appuyer pour faire mal, mais bien d’en prendre conscience pour en faire une force.

J’ai retenu mon tic de sourire un peu niais, mon rythme tracteur diesel qui une fois parti ne s’arrête plus. Depuis je travaille dans ce sens, c’est difficile, parfois douloureux mais toujours exaltant.

J’ai compris qu’il est nécessaire que le conteur se trouve dans un état de doute, comme si il découvrait la fin de son histoire ; il renouvelle ainsi à chaque fois son émotion pour un conte dit une centaine de fois.

J’ai regretté que cela soit si court. J’aurai voulu pouvoir faire tous les exercices proposés et recommencer encore et encore…

Un beau week-end de formation !

                                                                                                                     Claire

 

alt