Les vieux dans les contes

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

 

Les vieux dans les contes

Alors que nous nous interrogeons sur la place faite aux vieux dans notre société, le Strapontin et le Centre Hospitalier de Port-Louis Riantec nous ont proposé de questionner les contes et les récits de tradition orale qui mettent en scène des personnages âgés, lors d'une conférence débat.

Praline Gay Para, conteuse, intervient en première partie. Forte de ses recherches sur les traditions orales dans le monde, elle dresse pour le public un panorama des contes et récits dans lesquels le vieux ou la vieille joue un rôle important. Personnages secondaires ou héros, leur image est parfois paradoxale et pose plus souvent qu'on ne le pense, la question du désir amoureux et de la procréation, mais toujours ils transmettent leurs savoirs : ce sont des passeurs.

Puis c'est Alain Le Goff, à la Prévert, qui nous fait vivre quelques légendes de mort bretonne. Ses personnages côtoient le surnaturel au quotidien (on joue à cache-cache avec L’Ankou, on voit "les signes"). La frontière est ténue entre les vivants et les morts. Pour Alain Le Goff la tradition orale, notamment bretonne, est le reflet d'autres manières de concevoir la place de la vieillesse et de la mort, d'où l'importance de continuer à transmettre ces histoires.
Dans ces histoires transmises de génération en génération, les vieux ont une place et une fonction bien déterminées. 
Sont-elles une autre manière d'entrevoir le grand âge?  
Les conteurs héritiers et passeurs de cette parole, qui plonge ses racines dans des époques révolues, inventent aujourd'hui de nouveaux récits qui s'inspirent du quotidien de la personne âgée. Leur rôle n'est-il pas entre autres de rendre compte, de donner à voir ou d'influer sur notre perception du monde ?

Michèle