Pépites de conteurs

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Pépites de conteurs

 

 Et ses mains, vous ai-je parlé de ses mains ?

Les mains des conteuses sont des fleurs agitées par le souffle chaud du rêve, elles se balancent en haut de leurs longues tiges souples, fanent, se dressent, refleurissent dans le sable à la première averse, à la première larme, et projettent leurs ombres géantes dans des ciels plus sombres encore, si bien qu’ils paraissent s’éclairer, éventrés par ces mains, par ces fleurs, par ces mots…

 Extraits du « Cœur cousu » de Carole Martinez

 

les mains de Monique

 

«  Un conte, c’est le message d’hier, destiné à demain, transmis à travers aujourd’hui…

Si vous voulez sauver des connaissances et les faire voyager à travers le temps, confiez-les aux enfants. »

Amadou Hampâté Bâ, conteur africain

 

 Le conte n’est pas une fable, celle-ci a une morale. Le conte laisse chacun juge de la situation.

 

 

« Pratiquer le conte, c’est raconter une histoire avec le moyen le plus modeste qui soit : son corps, à l’exclusion de tout autre support. »

M. Olioso, une enseignante.