A la manière des haïkus

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

A la manière des haïkus

toiles d'araignées

Durant l'atelier du 21 mai nous avons rédigé des petits textes à la manière des haïkus. Il paraît que ces constructions ne sont pas très rigoureuses, mais ces pépites peuvent faire respirer une racontée. En voici quelques-uns :

 

Assise contre un arbre
Feuilles, oiseaux, volent
Mélancolie d’automne.

Cour d’école,
Enfants frivoles,
Temps d’avant.

La main saisit la main
Les doigts dessinent l’avenir
Cœurs apaisés

 

 

P1090279red

 

kusa wa shiroi
kinu no yuki mitai
manhiki kumo

  

L'herbe est blanche
comme de la neige de soie
dix mille araignées 



 

pivoines

 

botan ga saite
tsubomi wo fusegu
hana no kyoudai 

 

Les pivoines fleurissent
et protègent les boutons
fraternité des fleurs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et puis certains d'entre nous en ont rédigé d'autres à la maison :


cascade de tes cheveux
dessin accompli du délire
vertige de mes yeux

Grand-père redit le conte
yeux écarquillés
le monde à nouveau ouvert


la marée à son plein
soupir de la nuit
l’aube  se dissipe


les mots enveloppent le jour
la bouche ne se taira plus
confiance du cœur

Contributions de Anne, Yann-Fañch, Uriell...

 

pivoines

cascade de tes cheveux

dessin accompli du délire

vertige de mes yeux