Gigi Bigot le 31 janvier à la médiathèque de Quéven

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Je suis allée écouter Gigi Bigot le 31 janvier à la médiathèque de Quéven ... on pourrait presque dire "chez Gigi" tellement ce qu'elle a donné était plein de simplicité et de sincérité.

Un fond de scène tout noir, et une p'tite dame aux cheveux gris et gilet rouge dans la lumière. Et voilà, c'est commencé !

Gigi ne savait pas ce qu'elle allait conter avant de commencer... et tout le long de la séance, on l'a sentie proche des gens, à notre écoute, attentive à nous donner les histoires qu'il nous fallait à ce moment-là. Bien sûr, on a souvent ri... Gigi a l'œil qui pétille et le verbe dynamique et frémissant.

J'ai été très très émue par ce beau conte merveilleux où un monstre dévore ses épouses l'une après l'autre, jusqu'à celle qui lui fait enlever sa peau de monstre pour mettre à jour son corps et son âme d'homme.

J'aime beaucoup le style de Gigi : des phrases courtes, bien rythmée et qui vont à l'essentiel. On a l'impression que les émotions nous touchent directement. Elle a conté aussi en gallo, le "patois" du pays de Redon. C'est drôle et tellement vrai !

C'est la deuxième fois que je vois Gigi sur scène. La première fois, c'était dans son spectacle "Peau d'âme", accompagnée de l'accordéoniste Michèle Burette. Les deux fois, j'ai ressenti la même émotion, un peu à fleur de peau, comme si Gigi m'emmenait marché sur un fil, un fil tendu de sensibilité.

                                                                                                                    Cecilia