Autour du conte

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Arbres et forêts dans les contes

Arbres et forêts dans les contes

 

 

Cette année, nous avons choisi l'arbre comme thème de travail....

Forêt profonde, silencieuse, sombre, étouffante, bruissant de vie… Les adjectifs comme les feuilles se ramassent à la pelle quand il s’agit de parler de ce lieu si particulier.

 

Repaire de brigands, abri des bêtes féroces, la forêt devient nourricière et guérisseuse pour les ermites ; cependant elle accueille aussi les sorcières et les bannis. La forêt est un lieu magique qui permet toutes les rencontres : êtres surnaturels, êtres mystérieux, l’autre, soi-même. C’est un espace de transition vers un autre état.
Dans le dédale d’épreuves auquel le soumet la forêt, le héros acquiert la liberté de devenir ce qu’il veut être. La traversée de la forêt va lui révéler les grands traits de son destin. Pour celui qui sait la dompter, elle est bénéfique -  Le petit Poucet  - à l’inverse, elle est destructrice pour celui qui échoue – Le petit chaperon rouge. ("Et, en disant ces mots, ce méchant Loup se jeta sur le petit Chaperon rouge, et la mangea" - Perrault 1697)

La forêt est un seuil.
Les Enfers dans l’Antiquité étaient protégés par les forêts sacrées croissant le long du Styx. Les soldats romains qui tentèrent de les abattre en furent empêchés par des moyens surnaturels.

Les forêts sacrées, premiers temples des divinités ? D’ailleurs, il semble que les piliers des temples égyptiens s’inspirent de certains arbres d’Afrique comme le sycomore, le figuier ou le bananier… La mythologie grecque se réfère elle aussi à de nombreux arbres, avatars de jeunes nymphes comme Daphné métamorphosée en laurier.

 

Lire la suite...

 

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Cadeaux !

Noël, nouvel an, période des étrennes, de cadeaux qu'on se fait  entre amis, entre amoureux, en famille.
Quoi de mieux que les cadeaux des dieux ? Méfions nous !

Ces cadeaux divins, sous leurs aspects flatteurs étaient souvent... empoisonnés !

Zeus fit cadeau à la terre de la plus belle des femmes : Pandore. Aussi gracieuse qu'une déesse, habillée de voiles transparents, désirée de tous les hommes : quel beau cadeau ! Chez Épiméthée, curieuse, elle fouille partout, et trouve une boîte où sont enfermés tous les malheurs du monde : à n'ouvrir sous aucun prétexte. Bien sûr, Pandore ne résiste pas à la tentation et ouvre la boîte, libérant tous les malheurs qui déferlent sur le monde. Pandore, cadeau de Zeus, est la mère de l'humanité !

Cassandre est fille de Priam ; Apollon en est très amoureux. Il lui offre le don de prophétie. Mais Cassandre se refuse à lui. Alors, Apollon lui crache dans la bouche. Il lui laisse le don de prophétie mais  lui enlève le pouvoir de persuasion !

Gilgamesh est le héros mythologique le plus ancien. Il est  roi de Mésopotamie, tyrannique, tempétueux. Pour le punir de maltraiter son peuple, les dieux lui font ''cadeau'' d'un être façonné dans l'argile, Enkidu, semblable à lui, mais sauvage comme une bête. Contre toute attente, ils deviennent amis. Un jour son cher Enkidu meurt et ce cadeau, cet ami qui était sa joie, devient son désespoir.

Cadeaux


    

     Quelques cadeaux à déguster
     et à dire... à répéter 10 fois !

     Confits frais et fruits frits

     Trois foies d'oie froids frais

     Quiche aux quetsches et au kirsch

 

 

 

 

   

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Bibliographie de contes sur le fil, la broderie, le tissage


Voici une bibliographie de contes sur le fil, la broderie, le tissage. Elle est "anarchique" et incomplète. Vos références seront toutes les bienvenues.
Merci à vous !

Lire la suite...

   

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Les randonnées


Tous les conteurs en connaissent. Ellles permettent de dynamiser une racontée et de faire participer le public, quel que soit son âge.

Les contes de randonnée ou "contes en chaîne" se caractérisent par une structure répétitive et cumulative. La structure cumulative peut aussi se combiner avec une structure en miroir. Les contes de randonnée peuvent être des contes merveilleux, des contes de sagesse, des contes d’explication…

Nous avons trouvé en ligne deux articles sur les contes de randonnées : le premier est de Marie-Claire Bruley, le second de Jean-Louis Le Craver.

Vous connaissez aussi des randonnées ? Vous pouvez nous les expédier pour nourrir cette page. Ceux qui n'utilisent pas Microsoft Outlook peuvent expédier leur article directement à cette adresse : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Voici une petite randonnée..."pour la route" !

LA CHEVRE QUI NE VOULAIT PAS PASSER LE PONT

Il y avait, une fois, un homme et il menait sa chèvre au marché.
Arrivés à l'entrée du pont, la chèvre refusa d'avancer. Le bonhomme, en colère, appela un chien, et dit :
"Chien, mords la chèvre!"
Le chien n'a pas voulu mordre la chèvre.


 

Lire la suite...

   

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Les randonnées

Les randonnées


Lors des derniers ateliers nous avons travaillé cette forme particulière entre le conte et la comptine. Nous les avons partagés, en avons inventé quelques-unes... des ateliers riches animés et joyeux !

chaussures de randonnéeLes contes de randonnée ou "contes en chaîne" se caractérisent par une structure particulière très répétitive et cumulative : une énumérattion d'objets, de personnages, d'actions ou même de paysages (voir la Chasse à l'Ours).

L'histoire se découpe en trois parties :

  1. l'introduction : courte ou longue elle présente les personnages principaux et situe lke décor.
  2. l'action : la randonnée défile avec son rythme, ses formules, ses refrains toujours les mêmes jusqu'à la fin

    exemples :
    "ah tu sortiras biquette, biquette..."
    "alouette, gentille alouette..."
    "Jean petit qui danse..."

    ou "laisse-moi entrer dans le pré que je puisse manger l'agneau nouveau né, huuummm !"

  3. la chute : courte et enlevée !
    "Le boucher veut bien tuer le veau, le veau veut bien boire l'eau, l'eau veut bien éteindre le feu, le feu veut bien..."

Il y a plusieurs sortes de randonnées

  1. les aller-retour comme dans "biquette" :
    un personnage récalcitrant qui refuse d'oéir à un premier perosnnage qui va tenter de l'intimider en demandant à un troisième d'agir sur lui...
  2. des personnages de plus en plus puissants : mouvement circulaire
    un homme tailleur de pierres se plaint de son sort et souhaite devenir riche, il le devient mais s'aperçoit que le roi est plus riche et plus puissant
    tailleur de pierres <  roi < soleil < nuage < vent < montage < tailleur de pierres
  3. la chaîne de dévoration : un aller avec une rupture
    le perroquet et le chat qui va avaler le perroquet + la vieille femme + l'homme et son âne + le roi la reine les soldats les éléphants + deux crabes... qui font un trou et tout le monde sort
  4. les voyages : l'accumulation se fait avec les lieux, les paysages et non avec les personnages
    la chasse à l'ours
  5. les conséquences : une action entraîne une suite d'actions
    le chat qui boude
    le coq et sa poulette (un retour sans aller)
    la rate et le rat

 

Anne-Marie et Sylviane

Pour trouver un autre article sur les randonnées et plus précisément la randonnée de la chèvre qui ne veut pas passer le pont c'est ici.

Références :

  1. site de l'académie de Bordeaux :

    http://tice33.ac-bordeaux.fr/Ecolien/LinkClick.aspx?fileticket=oxef1mGXUM0=&ttp://tice33.ac-bordeaux.fr/Ecolien/LinkClick.aspx?fileticket=oxef1mGXUM0=&;tabid=3800&mid=8615

  2. site de l'académe de Rouen qui cite le travail du conteur Pascal Quéré :
    CONTES DE RANDONNEE - Ecole - Sites web des écoles
  3. contes de randonnées et comptines :
    http://loleran.free.fr/seq/CJ_typo_contes_et_randonnee.php

 Crédit photographie : Par DocteurCosmos — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=4832045

   

Page 6 sur 7